Avast vend les données des utilisateurs de son antivirus gratuit

On ne le dira jamais assez : si c’est gratuit, le produit, c’est certainement vous. Forbes a révélé que la société Avast commercialisait les données des utilisateurs de la version gratuite de son antivirus. Pour être fair, malgré le fait que la société tchèque soit cotée au London Stock Exchange et pèse près de 4 milliards d’euros (une belle succès story, d’ailleurs), on peut comprendre leur démarche : il s’agit pour eux d’optimiser les ventes de la version payante, tandis qu’il est clair que la majorité des gens utilisent les versions gratuites, notamment celle d’Avast, qui est très populaire. Avast, c’est environ 400 millions d’utilisateurs en 2019.

Quoiqu’il en soit, shout out à Opera et Mozilla qui, à la suite de ces divulgations, ont décidé de retirer les extensions Avast de leurs stores, comme Avast Online Security, Avast SafePrice, AVG Online Security et AVG SafePrice. On n’en attendait pas moins de nos deux navigateurs favoris. Quant à Google Chrome, leur store propose toujours les extensions en question.

Il est amusant de savoir qu’Avast Free doit être considéré comme un spyware. Le CEO d’Avast, Ondrej Vlcek a toutefois tendu à préciser que cette collecte d’informations est totalement anonyme et réalisée par la technologie de la société Jumpshot, elle-même détenue en majorité par Avast. Selon Vleck, ce petit commerce représente tout de même 5% de son C.A., soit environ 20 millions de dollars pour le semestre 2019.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s