Trader ou Investisseur ? Introduction à l’investissement et au trading

Avant de chercher à investir dans tel ou tel actif financier, il me semble que la question que vous devez vous poser est celle-ci : quel genre d’investisseur êtes-vous ? Ou plutôt, quel genre d’investisseur voulez-vous être ?

Il y a en effet une grande différence entre un day trader et un position trader. Parfois, on peut être les deux à la fois. Parfois, pour des raisons de temps ou de moyens, on ne peut être que l’un ou l’autre.

Donc, pour commencer, nous allons voir les différents types d’investisseurs qui existent sur le marché.

D’abord, je tiens à préciser que tous les conseils que je vais donner ici sont ceux d’un simple individu, actif depuis plusieurs années dans le monde des actifs digitaux, autant comme trader que comme investisseur. De ce fait, les conseils fondamentaux ou techniques que je vais donner me proviennent de mon expérience personnelle spécifique au monde des actifs digitaux, mais nous verrons que ces remarques peuvent s’appliquer également aux marchés plus traditionnels, lesquels sont de toutes façons de plus en plus digitalisés et accessibles depuis quelques années.

Pour commencer, une brève présentation : Les uns me connaissent peut-être surtout comme auteur et éditorialiste. Mais il n’aura pas échappé à ceux qui me suivent sur Twitter que je suis actif depuis plusieurs années dans la finance, plus spécifiquement dans le monde des actifs digitaux qu’on appelle aussi cryptomonnaies.

Différences entre le trader et l’investisseur

Maintenant que les présentations sont faites, revenons au sujet principal. Comme dit, il existe plusieurs types d’investisseurs et plusieurs types de traders.

Etymologiquement, un trader est un négociant ou un commerçant. C’est une personne qui achète et qui vend. Ce qui différencie généralement le trader de l’investisseur, c’est l’échelle de temps que les uns et les autres se donnent pour réaliser une opération. Un day trader prendra position sur un actif le matin et le revendra en fin d’après-midi, tandis que l’investisseur prendra position dans tel actif ou telle entreprise, pour en tirer bénéfice au bout de plusieurs mois ou plusieurs années.

Le day trader

Comme son nom l’indique, le day trader est un individu dont les prises de position sur un marché donné, se réalisent généralement dans une échelle de temps inférieure à 24 heures.

Il existe différents types de day traders. Certains travaillent au sein d’une firme, mais beaucoup d’autres sont de simples particuliers qui pratiquent cette discipline à leur propre compte depuis chez eux, voire au sein d’une équipe informelle.

Beaucoup de day traders sont d’autant plus prudents qu’ils travaillent avec leurs propres fonds. Ainsi, beaucoup se contentent d’une seule prise de position par jour. En fait, ils ne prendront pas forcément position tous les jours, mais uniquement au moment où ils jugeront que le marché est propice. En revanche, ils analysent le marché tous les jours afin de trouver la meilleure entrée pour atteindre leur objectif, qui sera généralement assez conservateur. Réaliser un profit de 1 à 2% par jour, en moyenne, est une excellente performance pour un day trader.

D’autres day traders pratiquent la discipline de façon plus risquée et plus fréquente. On les appelle les scalpers. Ils scrutent généralement de petites timeframes. Leur but est d’enchainer de nombreuses prises de positions, de viser de petits pourcentages, afin d’accumuler ainsi plusieurs gains dans l’espace d’une journée. Ce type de trading à haute fréquence implique mécaniquement plus d’exposition au risque d’accumuler des pertes plus ou moins importantes.

Le swing trader

Les positions de ce type de trader sont appelés des « swings ». Tandis que le day trader prend des positions dans une fenêtre de temps plus ou moins comprise dans 24 heures, le swing trader prend de positions pouvant aller de 2 à 7 jours, voire même un peu plus. Dans la finance traditionnelle, le swing trader se définit plutôt par ses prises de positions pouvant durer plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Mais dans le monde très volatile des actifs digitaux où tout va plus vite, les positions du swing trader sont typiquement beaucoup plus réduites et excèdent rarement un ou deux mois.

Le position trader

Le position trader est ce qui pourrait se rapprocher le plus d’un investisseur sur le moyen-long terme. Contrairement au day trader et au swing trader, le position trader se positionne sur un actif au moment qu’il juge le plus opportun et s’inquiète peu des fluctuations court-termistes, étant donné qu’il engage des fonds, au moins pour plusieurs mois, mais plus généralement pour plusieurs années.

 Pour peu qu’il se positionne sur un actif à fort potentiel, le position trader est celui qui s’expose au minimum de risque et au minimum de stress. Sa patience peut également être récompensée, au final, par de meilleurs retours sur investissement que le day trader et le swing trader, qui eux, s’exposent plus fréquemment aux mouvements du marché.

Il existe d’autres types de traders, comme les pivot traders, les season traders, les arbitrage traders, les quantitative traders, mais il s’agit là d’appellations désignant des stratégies techniques ou des applications spécifiques, plutôt que des approches générales.

Voici donc les trois principaux types d’investisseurs dans le milieu de la finance. Comme vous le voyez, il s’agit d’approches différentes aussi bien en termes de temps que de philosophie.

En général, l’approche la plus raisonnable est celle du position trader, c’est-à-dire de l’investisseur sur le moyen-long terme. C’est l’approche qui conviendra à la plupart des individus, peu importe leurs moyens ou l’étendue de leurs connaissances.

L’approche du day trading, voire du swing trading, conviendra davantage à ceux qui ont non seulement le temps, mais aussi les connaissances techniques, ainsi qu’une certaine capacité à gérer le stress. Ce n’est certainement pas une pratique convenable pour le tout-venant. Les influenceurs TikTok et Instagram qui vous proposent des programmes pour « apprendre à faire 1% par jour facilement grâce au day trading » sont généralement des escrocs, surtout s’ils essayent de vous vendre une « formation » onéreuse sur des pratiques qu’eux-mêmes ne maitrisent probablement pas.

Le day trading et le swing trading requièrent un long apprentissage. Pas forcément nécessaire d’avoir faire HEC ou Math Sup pour comprendre et maitriser les essentiels de l’analyse technique. En fait, pas vraiment nécessaire de dépenser de l’argent pour apprendre cette discipline. Presque tous les enseignements basiques et avancés de l’analyse technique se trouvent gratuitement sur internet.

Les trois différentes méthodes analytiques

D’ailleurs, il faut également dire un mot sur les trois approches majeures utilisées par les acteurs du monde de la finance : l’analyse fondamentale, l’analyse quantitative et l’analyse technique.

L’Analyse Fondamentale (FA)

L’analyse fondamentale est en finance traditionnelle l’analyse de l’état financier d’une entreprise (généralement en vue d’analyser les actifs, les passifs et les bénéfices de l’entreprise), mais auisso de la santé ou du potentiel d’un marché en général. L’analyse fondamentale prend également en compte l’état général de l’économie et des facteurs tels que les taux d’intérêt, la production, les revenus, l’emploi, le PIB, le logement, la fabrication et la gestion. L’analyse fondamentale est effectuée sur des données historiques et actuelles dans le but de faire des prévisions financières. Il y a plusieurs objectifs possibles:

  • effectuer une évaluation des actions d’une entreprise et prévoir son évolution probable de prix
  • faire une projection sur ses performances commerciales;
  • évaluer sa gestion et prendre des décisions d’affaires internes et / ou estimer les risques
  • connaître la valeur intrinsèque de l’action.

Tout ceci ne s’applique pas seulement aux entreprises, mais aussi aux marchés dans leur ensemble.

Et tout ceci s’applique également au monde particulier des actifs digitaux. En effet, un certain nombre de cryptomonnaies voient parfois leur cours impacté par des évènements « fondamentaux » (un partenariat, une annonce, une nouvelle législation, etc.), lesquels peuvent également être liés à la performance ou à l’actualité de l’entreprise ou de l’équipe qui a développé telle ou telle cryptomonnaie.

Cependant, la nature même du secteur des cryptomonnaies fait que l’analyse fondamentale est presque systématiquement couplée à l’analyse quantitative.

L’analyse quantitative (QA)

L’analyse quantitative est une approche qui utilise la modélisation, la mesure et la recherche mathématiques et statistiques pour comprendre le comportement d’un actif ou d’un secteur. Les analystes quantitatifs représentent une réalité donnée en termes de valeur numérique. L’analyse quantitative est appliquée à la mesure, à l’évaluation des performances, à l’évaluation d’un instrument financier et à la prévision d’événements fondamentaux.

Ce type d’analyse est très important dans le monde des cryptomonnaies, pour des raisons évidentes. D’ailleurs, une discipline spécifique s’est formée à cheval entre l’analyse fondamentale et l’analyse quantitative, spécifiquement dans le cadre des actifs digitaux : c’est ce qu’on appelle les tokenomics.

L’analyse technique (TA)

L’analyse technique est une discipline de trading utilisée pour évaluer les investissements et identifier les opportunités d’achat ou de vente par analyse graphique des tendances statistiques recueillies à partir de l’activité de trading, telles que le mouvement des prix, l’histrionique et le volume, etc.

Contrairement à l’analyse fondamentale, qui tente d’évaluer la valeur d’un titre en fonction des résultats commerciaux tels que les ventes et les bénéfices, l’analyse technique se concentre sur l’étude du prix et du volume.

Les outils d’analyse technique sont utilisés afin d’examiner la façon dont l’offre et la demande d’un actif affecteront les changements de prix, de volume et de volatilité. L’analyse technique est souvent utilisée pour générer des signaux d’achat ou de vente à court terme à partir de divers outils graphiques, mais peut également aider à évaluer la force ou la faiblesse d’un actif par rapport au marché en général.

L’analyse technique peut être utilisée sur n’importe quel actif disposant d’un historique de trade. Cela comprend les actions, les contrats à terme, les matières premières, les titres à revenu fixe, les devises et bien sûr, les cryptomonnaies.

On appelle parfois cette discipline le « chartisme », puisqu’elle consiste essentiellement à analyser les charts, c’est-à-dire les graphiques.

Quelle méthode analytique utiliser ?

A ce stade, on pourrait croire qu’il serait logique que l’investisseur à long terme n’utilise que les données de l’analyse fondamentale, tandis que le day trader ne prendra en compte que l’analyse technique.

Ceci n’est évidemment pas exact, car en réalité, tous les types d’acteurs sur le marché utiliseront ces trois méthodes analytiques en fonction du moment et du besoin.

Par exemple, l’investissseur à long terme (position trader) passera davantage de temps sur l’analyse fondamentale et dans une moindre mesure, sur l’analyse quantitative, afin de déterminer l’opportunité d’investir ou non. Cependant, l’analyse technique lui sera très utile pour mieux cibler le bon moment pour effectivement prendre position à l’achat ou à la vente.

De son côté, le day trader utilisera naturellement avant tout l’analyse technique, qui est son outil quotidien. Cependant, il utilisera fréquemment les données de l’analyse quantitative et devra également porter régulièrement attention aux fondamentaux du marché. En effet, bien qu’il soit un acteur court-termiste par définition, ses prises de position journalières peuvent être impactées, positivement ou négativement, par une donnée fondamentale ou par un indicateur quantitatif général. Pour affiner ses opportunités comme pour éviter des mauvaises surprises, il doit donc aussi se tenir informé de l’actualité du marché avant d’envisager de démarrer sa journée de trading. Ces remarques valent également pour le swing trader, lequel combinera de façon harmonieuse toutes ces approches analytiques pour prendre ses positions.

Dans cette série d’articles, nous parlerons avant tout d’analyse technique. À bientôt pour la suite !

Une réflexion au sujet de « Trader ou Investisseur ? Introduction à l’investissement et au trading »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s