Le Haven Protocol : La cryptomonnaie que tout « dissident » devrait utiliser

Toute personne ayant un minimum d’expérience dans l’action militante sérieuse ou qui est tout simplement au fait des réalités françaises en 2021, comprend aisément que l’une des pires formes de persécution politique est la persécution économique et fiscale. On le voit depuis de nombreuses années : les voix les plus bruyantes de la dissidence nationale en France sont attaquées principalement par ce biais. Et les sommes réclamées par les associations (((anti-racistes))) sont bien souvent mirobolantes. Quand il n’y a plus rien à gratter, la prochaine étape est tout simplement la case prison.

Ainsi, un certain nombre de plateformes dissidentes ont compris qu’il fallait contrer cette oppression par une forme de résistance économique et fiscale. Depuis 2018, plusieurs plateformes se sont tournées vers les cryptomonnaies, soit pour accepter des dons, soit pour accepter des paiements. Rapidement, beaucoup ont compris que le Bitcoin, l’Ethereum et le Litecoin, contrairement à une opinion jadis répandue, ne sont pas des actifs anonymes, mais uniquement pseudonymes. Dans le passé, parce que les cryptomonnaies étaient présentées dans les médias mainstream comme étant la monnaie des trafiquants du dark web, beaucoup de personnes s’imaginaient que le Bitcoin et les autres actifs du même genre étaient opaques. Les uns s’en méfiaient pour cette raison, les autres y trouvaient leur avantage, pour les mêmes raisons.

Les problèmes du Bitcoin et autres cryptomonnaies du même genre

Il n’y a rien de plus traçable qu’une cryptomonnaie comme le Bitcoin. Tout d’abord, la particularité des blockchains comme le Bitcoin, l’ethereum ou le XRP est que leurs registres sont complètement publics. Ainsi, toute personne peut vérifier en ligne combien de bitcoin possède tel ou tel portefeuille. Mieux encore, toute personne, à partir de la même adresse de portefeuille, peut voir combien de transactions ont été émises depuis ou vers ce même portefeuille. En gros, il faut comprendre qu’une adresse sur une blockchain comme le Bitcoin, c’est comme si toutes les informations de votre relevé bancaire étaient accessibles à tous sur internet. Cela ne permet évidemment à personne d’avoir accès aux actifs présents dans votre portefeuille, mais cela leur permet de savoir à peu près tout le reste.

Certes, il faut aussi que les personnes extérieures puisse rattacher telle ou telle adresse à votre nom, car en soit, il est tout à fait possible de créer un portefeuille bitcoin de façon totalement anonyme en quelques secondes, en utilisant par exemple le wallet Electrum.

Mais le problème, c’est qu’il vous faut bien le remplir, ce wallet. Donc il vous faut recevoir des Bitcoin. Et donc, dans la plupart des cas, il vous faut en acheter. Et pour acheter du Bitcoin de nos jours, dans l’immense majorité des cas, vous serez obligé de passer par une plateforme du genre Coinbase ou Binance. Et en règle générale, pour acheter du bitcoin sur ces plateformes, vous devrez vous plier aux normes KYC/AML (Know Your Custumer/Anti Money Laudering), et donc renseigner et prouver votre identité et votre adresse. Certaines plateformes peuvent même vous demander des informations fiscales. Et même pour les plateformes qui permettent encore d’éviter de passer par ce processus sous réserve de ne pas dépasser un certain seuil de transaction, il vous faudra bien transférer de l’argent pour acheter vos bitcoin, donc payer soit par virement bancaire, soit par carte bancaire. Dans tous les cas, ces plateformes, en fonction de leur juridiction, sont potentiellement surveillables et contrôlables par des services fiscaux ou par d’autres services d’état. Et elles ne se gêneront pas pour collaborer et livrer toutes vos informations à la moindre requête.

A partir de là, vous avez acheté vos bitcoin, vous les transférez d’un wallet à un autre, mais vous pourrez les transférer autant de fois que vous le voudrez, il existe aujourd’hui des outils particulièrement efficaces qui sont capables de toujours remonter à la source d’une transaction bitcoin, et donc de remonter jusqu’au moment où vous avez acheté ce bitcoin par carte bancaire sur telle ou telle plateforme.

Vous comprenez donc maintenant que le bitcoin n’est pas anonyme, mais pseudonyme. Il peut bien sûr être anonyme, mais même dans ce cas-là, votre adresse peut suffire à examiner le registre de vos transactions.

Le problème du Monero

Ce problème inhérent à l’architecture primaire du Bitcoin et de ses succédanées a été réglé en grande partie par la fameuse cryptomonnaie Monero. Le Monero a largement réglé le problème de confidentialité de la plupart des blockchains en mettant en place un mécanisme d’offuscation automatique des transactions. Ainsi, si vous vous rendez sur Binance ou Kraken pour acheter votre Monero, et que vous envoyez votre Monero sur votre wallet personnel sur votre PC ou sur votre smartphone, à partir de ce moment-là, personne à part vous, ne peut savoir vers quelle adresse vous avez envoyé ces fonds. De plus, même en ayant votre adresse monero, personne ne peut examiner combien de Monero sont présents dans le portefeuille rattaché à cette adresse.

Pour toutes ces raisons, le Monero est rapidement devenu la cryptomonnaie de choix pour toutes les personnes désireuses de faire des transactions ou d’investir avec un haut niveau de confidentialité et d’anonymat.

Seulement, le Monero a un défaut. Le Monero n’est en somme, qu’une version améliorée du Bitcoin. Améliorée au niveau de l’encryptage des informations de transfert notamment.

Or, le Monero ne règle pas tout. En effet, une fois que vous avez transféré vos moneros depuis votre compte Binance vers votre wallet personnel sur votre PC ou votre smartphone, vos moneros y restent, certes, bien au chaud, mais vous vous exposez alors en permanence aux mouvements du marché, ce qui n’est pas nécessairement votre objectif, surtout si vous comptez essentiellement utliser ces moneros pour faire des dons à votre dissident préféré ou pour faire des achats discrets à droite et à gauche. En fait, pour réduire votre exposition au marché, vous devrez renvoyer vos moneros sur votre plateforme régulée et surveillée du type Binance ou Kraken pour les échanger contre des euros ou des dollars. Plus probablement, vous allez conserver des euros ou des USDT sur cette plateforme afin d’acheter du Monero dès lors que vous voudrez envoyer des moneros à quelqu’un pour une raison ou une autre. Donc, au final, vous restez complètement dépendant de votre plateforme centralisée et surveillée ; et même si vos transactions en moneros seront partiellement cryptées pour l’œil externe, les registres d’achat, de vente et de transfert seront enregistrés sur la plateforme.

Vous voyez donc la limite du système Monero.

Une solution : Le Haven

Heureusement, il existe une solution incroyablement intelligente et réellement révolutionnaire à ce problème. Cette solution s’appelle le Haven Protocol. Il faut d’autant plus s’en réjouir que cette blockchain a été développée en partie par des programmeurs français ! Vive le start-up nationalism !

En bref, Haven combine tous les avantages du Monero, mais y ajoute plusieurs fonctionnalités cruciales.

En effet, le Haven est à la base un fork de la blockchain monero. Le haven possède donc exactement le même niveau d’encryptage, de confidentialité et d’anonymat que le Monero.

Mais le Haven possède surtout un DEX on-chain. C’est-à-dire que le protocole Haven est une plateforme d’échange décentralisée où toutes les transactions se font sur la blockchain.

En clair, une fois que vous avez acheté vos Haven (XHV) sur Kucoin et que vous les transférez sur votre wallet, vous n’avez plus besoin de les renvoyer sur votre compte Kucoin pour les échanger à nouveau contre des dollars. Non, vous pouvez faire tout ceci directement sur votre wallet personnel, sur votre PC. Comment ?

Tout simplement parce que les développeurs du protocole ont intégré à leur blockchain des stablecoins alignés sur le cours du dollar, de l’euro, du yuan et de l’or. Ce sont les xAssets : xUSD, xEUR, xGOLD, etc.

Ainsi, vous bénéficiez de tous les avantages du Monero en termes de confidentialité et d’anonymat, mais surtout, vous réduisez drastiquement votre exposition aux risques de mouvements du marché. Au lieu d’entasser vos moneros sur votre wallet avec le risque de voir leur valeur déprécier en cas de dump, vous pouvez ainsi échanger vos Haven en xUSD ou xEUR directement sur votre wallet, puis racheter vos Haven plus tard, dès que vous en aurez besoin.

Mieux encore, les xUSD ou xEUR possèdent les mêmes capacités en matière de confidentialité et d’anonymat. Ainsi, au lieu de faire des paiements en Haven, vous pouvez les faire en xUSD ou xEUR et donc éviter le risque d’exposition aux mouvements du marché.

Je ne veux pas forcément entrer dans tous les détails techniques du protocole Haven, car c’est tellement fascinant que j’en aurais pour des heures. Si vous voulez en savoir plus à ce niveau-là, consultez la documentation sur le site ou rejoignez le Reddit ou le discord de la communauté. Sinon, il existe aussi plusieurs vidéos qui vous expliqueront tout sur youtube. Je vous conseille aussi de lire cette excellente série d’articles par l’inénarrable Sisyphe.

Ce qu’il faut savoir, c’est que le Haven est un actif déflationnaire, comme le Bitcoin, mais qui en plus de cela, est régulé de façon algorythmique, grâce à un savant processus de mint and burn. Ainsi, en plus d’être, à mon avis, l’une des blockchain les plus avancées et les plus ergonomiques économiquement, le Haven représente également à l’heure actuelle un investissement avec un potentiel très important pour le moyen terme.

Pour être transparent avec vous, je dois préciser que je possède moi-même des Haven. A vrai dire, c’est la seule cryptomonnaie que j’accumule et dans laquelle j’investis. Toutes les autres ne sont pour moi que des instruments spéculatifs pour le trading occasionnel.

J’ajoute aussi un détail important. L’histoire du développement du protocole Haven se distingue également de la plupart des innombrables blockchains actuelles. En effet, la team qui gère le protocole n’a jamais procédé à la moindre levée de fonds, et n’a jamais procédé à la moindre ICO ou autre opération de ce genre. Il s’agit donc d’un développement totalement organique, chose très rare dans le milieu.

Dernier détail : la team a annoncé l’arrivée d’une carte bancaire spécifique au Haven protocol. Cette carte bancaire permettra donc d’y stocker des Haven et des xAssets, et de les dépenser directement dans la vie de tous les jours. Si vous êtes assez malins pour savoir comment obtenir une carte bancaire en ligne de façon anonyme, cela pourrait donc être la solution ultime pour obtenir une véritable souveraineté monétaire à votre échelle individuelle.

En effet, nous observons la chose depuis des années et plus spécialement encore depuis quelques mois : la 4e révolution industrielle apporte avec elle un nouveau paradigme financier et monétaire. Le traçage étatique devient de plus en plus lourd et oppressif. La fenêtre se réduit pour se préparer convenablement à l’ère de la finance totalement numérique. Je crois pour ma part que le protocole Haven représente l’un des meilleurs outils pour se préparer à ce nouvel ordre, pour le meilleur et pour le pire. Mais la préparation commence maintenant. Bientôt, il sera trop tard.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s